Concurrence

La part des nuitées vendues par des plateformes de réservation continuent de croître.

| mise à jour

La part des réservations hôtelières faites en Suisse via des plateformes en ligne a fortement augmenté en 2016. Les efforts de digitalisation des hôtels semblent néanmoins porter leurs fruits.

En Suisse, plus de 20% des réservations d’hôtel en 2016 se sont faites par téléphone, courrier et fax, ou directement à la réception. (Source: Fotolia)
En Suisse, plus de 20% des réservations d’hôtel en 2016 se sont faites par téléphone, courrier et fax, ou directement à la réception. (Source: Fotolia)

La présence croissante des hôtels suisses sur Airbnb serait-elle un effet collatéral de la concurrence toujours plus rude des plateformes de réservation de type Booking.com ou Expedia? C’est une probabilité, à l’heure où les nuitées réservées via ces services sont en augmentation constante. Une étude récente de la HES-SO Valais montre en effet qu’en 2016, cette part a représenté plus de 27% du total des nuitées générées contre 20.6% en 2015. Un phénomène qui inquiète l’hôtellerie suisse, d’autant plus que ces plateformes s’arment de contrats aux clauses de parité tarifaire empêchant aux hôtels suisses d’afficher sur leur site internet des prix meilleur marché. Une situation qui pourrait trouver une issue, une commission parlementaire ayant accepté il y a peu une motion visant à supprimer ce désavantage concurrentiel.


Réalisée en collaboration avec l’association faîtière hotelleriesuisse, l’étude de la HES-SO Valais montre que la part de réservations faites via les canaux (numériques ou non) des hôtels membres de l’association tend à baisser (de 60,7% en 2016 à 56.5% en 2016). Toutefois, les auteurs constatent que les efforts entrepris par les hôteliers pour améliorer leur visibilité sur internet portent leurs fruits. Ainsi, on observe une croissance de la part des ventes réalisées via des modules permettant une réservation directe sur le site de l’hôtel avec vérification de disponibilité en temps réel.

Alors que la HES-SO Valais prédit que d’ici 2020, plus 50% des réservations s’effectueront en ligne, moderniser leur sites web se profile effectivement comme une stratégie gagnante pour les hôteliers. Stimulées par des programmes de fidélité que les plateformes de réservation ne proposent pas, les canaux en ligne de réservations directes de grandes chaînes comme Hilton et Marriot ont ainsi vu leur part de ventes atteindre un niveau record en 2016, rapporte le magazine spécialisé Skift.

Webcode
DPF8_29146