Prévisions IDC

Les dépenses IT vont augmenter jusqu'en 2019 surtout dans le secteur de la santé

| mise à jour
par Arnaud Pessey / LeMondeInformatique.fr

IDC estime que les dépenses informatiques vont s'orienter de plus en plus vers les logiciels et représenter un total de 2 800 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2019.

Après un exercice 2015 durant lequel les dépenses IT mondiales ont commencé à renouer avec la croissance, les prochaines années se présentent sous de bons auspices. C'est en tous cas l'avis d'IDC qui table sur une croissance de 14% pour le marché d'ici 2019. Les investissements des entreprises passeraient ainsi de 2 460 milliards de dollars en 2015 à 2 800 milliards de dollars d'ici quatre ans.

Le continent Nord-Américain devrait être le moteur de cette embellie des ventes avec une croissance annuelle moyenne de 3,8% pour un chiffre d'affaires de 1 000 Md$. La zone EMEA et l'Asie ne seront pas en reste avec une hausse médiane de 3,3% chacune. Mais c'est l'Amérique du sud qui devrait enregistrer la palme du dynamisme (+4,3%). «Le ralentissement de l'économie chinoise a perturbé les marchés émergents. En outre, la chute du prix du pétrole continue de créer des défis pour les fournisseurs d'énergie, et la volatilité des marchés financiers amène les investisseurs à se poser de nouvelles questions», commente Stephen Minto, vice-président chargé des données clients chez IDC. Face à cette situation, il observe que les dirigeants se tournent de plus en plus vers des solutions logicielles - analyse de données, optimisation d'infrastructure - pour mieux naviguer dans ces eaux troubles. Selon le consultant, la nécessité de développer une offre personnalisée n'a jamais était aussi grande pour les fournisseurs de solutions IT. «Le défi est de cibler des secteurs de niche et des opportunités de croissance au milieu de cette économie volatile», résume Stephen Minto.

Forte progression du logiciel

Durant les trois prochaines années, IDC estime que 40% des investissements des entreprises se concentreront sur les solutions matérielles d'infrastructure, les équipements télécoms et les terminaux. La partie télécoms, y compris les smartphones, représentera plus de la moitié des dépenses, malgré un recul anticipé de 1,6% par an. Quant aux investissements dédiés aux serveurs et aux solutions de stockage, ceux-ci progresseront respectivement de 2,6% et 3,2% en moyenne par an. Mais c'est le logiciel qui devrait afficher la plus forte croissance (+6,7%).

Une croissance tirée par le médical

Dans son étude, le cabinet IDC donne également des perspectives sectorielles. Selon lui, les industries de transformation, les banques et les opérateurs représenteront chacun plus de 8% des achats prévus durant les trois prochaines années. Ils sont suivis des industries d'assemblage, des organisations gouvernementales et des services professionnels. La hausse la plus importante devrait s'opérer dans le secteur de la santé (+5,5% par an). Tous secteurs confondus, plus de 40% des dépenses seront réalisées par les entreprises de plus de 1 000 employés. Quant aux TPE (1 à 9 salariés), elles absorberont un quart des investissements IT durant les trois prochaines années. Les PME de 100-499 salariés et celles de 500 à 999 employés consentiront de leur côté les plus fortes hausse de budgets IT (entre +4,4% et +4,8%).

www.LeMondeInformatique.fr

Webcode
6520

Kommentare

« Plus