Best practices

Comment Zalando «sacrifie» son architecture IT pour gagner en agilité

| mise à jour

Pour remédier au ralentissement de ses livraisons et innovations IT, Zalando a adopté une approche agile radicale, qui limite les alignements pour laisser les équipes travailler de manière parallèle et autonome. Quitte à sacrifier l’architecture technologique et à tolérer des doublons dans les outils employés.

Collaborateurs du Tech Hub de Zalando (Photo: Zalando)
Collaborateurs du Tech Hub de Zalando (Photo: Zalando)

Le site d’e-commerce Zalando s’est lancé en 2015 dans une vaste transformation destinée à gagner en agilité à grande échelle et à accélérer le rythme de livraison et d’innovation numérique. Un effort qui mobilise un employé sur sept de l’entreprise. Dans un entretien accordé à McKinsey, Eric Bowman, VP Engineering, revient sur ce changement vers ce qu’il appelle une «agilité radicale» basée sur l’autonomie et la responsabilité. Qui nécessite de développer le travail en parallèle et d’oser sacrifier régulièrement l’architecture IT.

Moins de points d’alignement

Pour Bowman, l’agilité c’est ce qui permet de répondre rapidement aux changements de contextes business. Et pour ce faire, il faut supprimer tout ce qui entrave le travail des équipes, qu’il s’agisse de technologie, de structure organisationnelle, de culture, ou d’attitude. Il faut notamment permettre à différentes équipes de travailler en parallèle et limiter les points de décision et d’alignement entre elles. Une transformation qui nécessite un examen approfondi des processus individuels et de la manière dont les alignements et autres meetings ont lieu: «Il faut regarder tout ce que nous faisons, trouver chaque épine et l’enlever, afin que les gens puissent aller de l’avant rapidement pour prendre des décisions et avoir un impact», explique le responsable de l’ingénierie de Zalando.

Eric Bowman souligne cependant qu’il faut savoir conserver et standardiser certains meetings qui servent de rituels «énergisants». Des rencontres qui permettent aux équipes d’échanger sur leurs échecs et leurs succès, et qui sont l’occasion pour les responsables de démontrer leur leadership.

Architectures périssables

Le travail agile et en parallèle impacte aussi l’architecture IT de Zalando. La technologie ne devant pas constituer un frein au développement de l’entreprise, il faut savoir la remettre en question régulièrement et changer d’approche, explique Bowman, qui parle d’architectures périssables ou sacrificielles: «Nous ne devons pas avoir peur d’abandonner ce qui a bien marché par le passé, en termes d’architecture business ou de pile technologique».

Zalando laisse également les équipes - et notamment celles résultant d’acquisitions - choisir librement les outils pour leur travail, même si cela conduit à des doublons. Cette approche flexible en matière technologique s’accompagne d’un concept inédit d’open source interne (inner source). Les équipes sont averties que d’autres collaborateurs sont susceptibles d’apporter des changements à leurs systèmes, elles se montrent ainsi davantage rigoureuses, notamment en termes de documentation.

Pour en savoir plus: entretien complet d'Eric Bowman, VP Engineering chez Zalando, réalisé par McKinsey (en anglais)

Webcode
DPF8_88379