Journée du digital

L’innovation numérique suisse a fait escale en gare de Genève

| mise à jour

A l’occasion de la première Journée suisse du digital, le grand public a eu l’opportunité de découvrir différentes innovations dans le hall central de la Gare Cornavin. Dont plusieurs technologies exposées notamment par les CFF, l’EPFL et l’Aéroport de Genève.

Hier 21 novembre, la première Journée suisse du digital s’est déroulée aux quatre coins du pays, notamment dans les gares CFF de Genève, Zurich, Lugano et Coire. Organisé par l’initiative digitalswitzerland sous le parrainage de la Confédération, l’événement avait pour objectif de mettre en avant les opportunités offertes par la numérisation auprès du grand public.

Réalité virtuelle, drone et chatbots

A Genève, vers 9h, la dizaine de stands installés dans le hall central de la Gare Cornavin laissaient peu de place aux pendulaires pressés. Alors que curieux et représentants des médias s’amassaient autour du conseiller d’Etat Pierre Maudet venu faire le tour des innovations exposées par les CFF, la RTS, l’EPFL, l’UNIGE, Swisscom, Swiss et l’Aéroport de Genève. Expériences de réalité virtuelle, drone de livraison, applications pour tablette ou encore chatbots ont pu être observés et testés par la population durant toute la journée.

Les deux axes de la stratégie d’innovation de Genève Aéroport

Interrogé sur place par ICTjournal, Gilles Brentini, responsable de l'innovation à Genève Aéroport, a expliqué les objectifs des projets qu’il supervise: «D’une part, nous testons des innovations au service des passagers, pour évaluer comment les technologies digitales sont susceptibles d’améliorer l’expérience des passagers et d’anticiper leurs besoins. D’autre part, il s’agit d’innover en déployant des technologies en mesure d’optimiser les processus aéroportuaires.» L’Aéroport de Genève avait ainsi amené Robbl, robot capable de se déplacer de façon autonome et de renseigner les passagers. Le public avait également la possibilité d’essayer le dispositif de pré-détection de métal dans les chaussures, qui permet de gagner du temps aux contrôles de sûreté. Pour illustrer ses efforts d'optimisation des processus, Genève Aéroport présentait sa nouvelle solution logicielle IODA, qui rassemble les données des différents systèmes IT de l’aéroport pour fournir des informations en temps réel au centre des opérations.

Webcode
DPF8_70342