Secteurs

Wealth Management, Asset Management, la révolution de salon

| mise à jour

Les banques d’affaires et d’investissement n’ont pas échappé, et c’est une chance, aux grands bouleversements digitaux. Elles voient depuis quelques temps leurs activités d’accompagnement et de conseil largement transformées. Les Big Data ne sont pas étrangères à ce phénomène qui vient aujourd’hui bousculer un secteur réputé pour sa discrétion.

Le Wealth Management connaît aujourd’hui une véritable révolution aussi bien au niveau de ses clients que de ses métiers. Tout d’abord le profil des détenteurs de fortune évoluant avec les années, ils sont désormais issus de la génération X à laquelle s’ajoutera d’ici 2020 la génération des millennials, rompus aux nouvelles technologies et très connectés. Ensuite, les gestionnaires de fortune, investment managers et relationship managers ont vu, avec l’accès à des données de plus en plus nombreuses, fiables et performantes, leurs activités se transformer.

Jusqu’à présent, il n’était pas rare que 20% à 30% de leur temps soit consacré à la collecte et à la mise en forme de données avant de pouvoir les exploiter. De la même manière, leur rôle de conseil fortement basé sur la qualité de leur relation avec les clients s’est transformé avec la transmission et le partage multicanal d’informations, d’analyses et de contenus. Au-delà des économies réalisées et des ressources désormais disponibles, cette transformation apporte de nombreux bénéfices et permet notamment d’affiner des conseils toujours plus personnalisés à de nombreux clients d’horizons géographiques divers et de se concentrer sur les meilleures opportunités.

Par ailleurs, l’usage de l’intelligence artificielle ne cesse de se développer avec l’émergence des robots-conseils et d’analyses prédictives qui font désormais partie de la panoplie à laquelle les investisseurs ont accès pour optimiser la gestion de leur portefeuille et renforcer leurs positions.

Plus généralement, c’est en fait tout le secteur qui est en mutation. Les start-up fintech fleurissent, proposant des services financiers toujours plus innovants, exploitant le meilleur des nouvelles technologies comme le Big Data / Hadoop, la data science, l’intelligence artificielle, le blockchain, … et offrant à des clients fortunés de nouvelles sources d’informations et des alternatives de placements jusque-là réservées aux experts du secteur.

Le digital a non seulement transformé les métiers du Wealth Management, mais plus globalement l’ensemble du secteur des services financiers, obligeant les professionnels comme les clients à s’initier rapidement et à intégrer durablement ce nouvel écosystème en constante mutation.

Le secteur de l’Asset Management a également vu ses activités évoluer en profondeur, permettant toujours plus de finesse des informations associée à de forts degrés de spécialisation.

L’analyse en temps réel, unifiée et à 360° des fonds, des portefeuilles, des positions, des transactions, des indices, de la concurrence et des sources d’informations clés sont désormais au cœur des nouvelles stratégies des principales banques.

En moins d’un an nous avons réussi à poser les fondations technologiques de notre nouvelle stratégie de valorisation des données. Les premiers bénfices sont au rendez-vous, notamment en ce qui concerne la rationalisation des coûts et l’amélioration de la qualité des données. C’est une étape essentielle pour réaliser nos ambitions à l’horizon 2020.

Christophe Verbaere, Head of IT, SYZ Asset Management

L’enjeu est de taille et l’innovation, l’épicentre de tous les développements. Tous les métiers sont concernés et doivent aujourd’hui se réinventer. Les départements Risque, Performance, CRM, Marketing, Ventes et bien sûr le General Management pourront demain grâce à ces innovations améliorer leur résultats en fondant leurs décisions sur des informations holistiques et plus fiables que jamais.

Un des aspects, moins connu, mais peut-être le plus crucial pour réussir cette révolution, repose également dans la capacité de réintégrer au cœur des plateformes data, l’intelligence collective qui se trouve disséminée dans les équipes et dans ce que l’on nomme le «shadow IT».

Des clients dont les attentes changent avec les générations, des solutions technologiques de plus en plus intelligentes, le Wealth Management et l’Asset Management n’en sont qu’au début de leur révolution.

Webcode
DPF8_33793