Transformation numérique

Avis d’expert: La révolution numérique est en marche

| mise à jour

Nicolas Fulpius, Chief Digital Officer auprès de Swisscom Enterprise Customers, explique comment s'y retrouver dans la jungle de jargon et d'emphase dont les médias se font quotidiennement l’écho concernant la révolution numérique en marche.

Nicolas Fulpius, Chief Digital Officer auprès de Swisscom Enterprise Customers (Source: Swisscom)
Nicolas Fulpius, Chief Digital Officer auprès de Swisscom Enterprise Customers (Source: Swisscom)

Quoique l'on veuille nous faire croire, la numérisation n'est pas un phénomène nouveau. La numérisation arrive par vagues successives. Depuis plusieurs décennies, elle rythme l'évolution de notre société: l'avènement du PC dans les années 80, l'engouement pour les ERP dans la décennie suivante, l'essor d'internet à l'aune du nouveau millénaire ou encore la prise de pouvoir du smart phone ces dernières années... Alors pourquoi cette effervescence soudaine? Quelle est donc cette révolution qui fait les grands titres?

Deux éléments rendent cette nouvelle vague de numérisation unique et en justifient son caractère révolutionnaire ou au minimum disruptif. Le premier, c'est sa largeur de spectre. Le fait qu'un nombre considérable de nouvelles technologies numériques arrivent à maturité simultanément augmente sensiblement l'impact d'un tel mouvement et lui permet d'impacter tous les secteurs d'activités sans exception. Cloud computing, internet des objets, intelligence artificielle, réalité virtuelle et robotique entre autres, convergent et se combinent avec le potentiel de transformer l'ensemble de la chaine de valeur de l'entreprise. Le second aspect est la vitesse du phénomène. Gonflée au capital risque de la Silicon Valley, l'innovation numérique se décline en cycles de vie ultra-courts et avec une compétition effrénée. Les nouvelles solutions sont légions, les premières positions changent constamment, rendant ainsi les choix pour une stratégie à long terme particulièrement ardus.

Ce constat plonge souvent le management de l'entreprise face à des questions complexes: Face à une telle avalanche de possibilités et de nouveautés, comment évaluer l'impact de la numérisation sur un modèle d'affaire? Par où commencer et comment valider les approches prioritaires? Comment entériner les choix technologiques dans un environnement aussi mouvant ?

Au vu de ce qui précède, il n'y a (malheureusement) pas de recette miracle pour aborder les défis posés par la digitalisation. Pour autant, une approche pragmatique et structurée permet de s'engager dans une nécessaire transformation numérique en maximisant les chances de succès. Voici quelques conseils sous forme de principes:

1. La transformation numérique ne se délègue pas!

Face à ces nouveaux enjeux à forte composante technologique, le management a parfois tendance à déléguer la question numérique auprès du responsable IT ou par l'engagement d'un CDO en fonction état major. Ces solutions sont inopérantes sur le long terme. La révolution numérique impacte l'ensemble de la chaine de valeur. Elle a le pouvoir de redéfinir la manière de travailler à l'interne, les processus métier, mais aussi l'interaction avec les clients et de nouveaux business modèles. Ces enjeux sont des enjeux business et stratégiques. La stratégie de transformation digitale, son budget, ses objectifs doivent donc être conduits par le conseil d'administration et / ou le top management dans son ensemble même si son implémentation est souvent pilotée par le CIO, le CTO ou le CDO.

2. Osez agir vite, en mode itératif et osez échouer!

Dans un environnement si dynamique, la méthodologie pour progresser est un facteur clé. La mise en place d'organisations agiles, d'approches de prototypage rapide, d'une culture du feedback et de l'échec positif sont des éléments indispensables à la réussite d'une transformation digitale. Les entreprises qui ont les meilleurs résultats démarrent de multiples petits projets, elles gardent une grande liberté technologique, les confrontent rapidement à leurs utilisateurs finaux, les modifient, les stoppent sans état d'âme pour comprendre en mode itératif comment créer au mieux de la valeur avec des projets numériques. Une intégration plus profonde induisant des choix technologiques et des coûts plus importants, n'intervient à ce titre qu'une fois les prototypes validés.

3. Accompagnez vos collaborateurs dans cette transformation!

Transformer sa chaine de valeur par le numérique ne peut être un succès sans une adoption forte des collaborateurs. Il est souvent nécessaire de recruter de nouvelles compétences numériques qui deviennent les agents de cette transformation car ils en comprennent les enjeux, les méthodologies et les outils.

Pour autant, la gestion du changement des équipes en place reste la plus stratégique pour éviter d'obtenir une organisation à deux vitesses (les «digital-ready» et les «analog-only»). Créer des projets de numérisation des modes de travail des processus internes sont souvent d'excellentes plateformes pour gagner l'engagement de tous sur la question de la digitalisation.

Une nouvelle révolution numérique est donc bien en marche. Sa largeur de spectre et sa rapidité transforment les modèles d'affaire et redéfinissent la compétitivité des entreprises dans tous les secteurs.

Ne pas s'y atteler, c'est prendre le risque de subir ces changements plutôt que de les maîtriser. La Suisse a la chance de disposer d'une infrastructure ICT de premier plan et d'une culture de l'innovation qui donnent une vraie chance aux entreprises de bénéficier de leur transformation numérique.

S'y atteler avec méthode, avec un pilotage venant du top management, par itérations rapides et en impliquant l'ensemble des collaborateurs maximise les chances de succès.

Tags
Webcode
DPF8_18437