15.01.2016 17:38 (Rodolphe Koller)
Digital Awards

L’innovation numérique à la fête lors de la première Digital Night

Remise du Digital Award du projet le plus innovant: Mireille Jaton, modératrice de la Digital Night, Pierre Amstutz, directeur de l'Ecole d'horlogerie de Genève, Thierry Papilloud, directeur général d'AiM Services et Rafael Corvalan, CIO de Tamedia et membre du Digital Circle
Remise du Digital Award du projet le plus innovant: Mireille Jaton, modératrice de la Digital Night, Pierre Amstutz, directeur de l'Ecole d'horlogerie de Genève, Thierry Papilloud, directeur général d'AiM Services et Rafael Corvalan, CIO de Tamedia et membre du Digital Circle (Source: Thierry Jayet - www.nobrakes.ch)
Les acteurs de l’innovation digitale étaient réunis jeudi soir à Genève pour la Digital Night et la remise des premiers Digital Awards à AiM Services et à Prodibi.

La première Digital Night s’est tenue jeudi soir au Pavillon Sicli à Genève, en présence d’une centaine d’invités représentant la diversité des acteurs de l’innovation numérique en Suisse romande. L’occasion de rencontres inédites et d’échanges fertiles entre des start-up, des fournisseurs IT, mais aussi des acteurs de la promotion économique, des professeurs et des étudiants et un grand nombre de CIO d’entreprises de la région et de tous secteurs.

L’innovation, de Venise à Gênes

En guise de mise en bouche, les convives ont pu assister à la présentation de Frédéric Kaplan, Professeur à l’EPFL et responsable du Laboratoire d’humanités digitales qui a captivé l’audience avec la Venice Time Machine. Un projet né du rêve de disposer d’un slider permettant de remonter dans le temps, aussi facilement que l’on fait défiler une vidéo. La Venice Time Machine est ainsi un vaste projet déployant et développant un arsenal de technologies digitales pour numériser l’immensité des archives de la Cité des Doges, en reconnaître les contenus et surtout expliciter des liens entre les personnes ou les lieux cités au fil de l’histoire, pour au final recréer en quelque sorte le Facebook de Venise en 1500!

Quelques minutes plus tard, Pierre Maudet s’est amusé à filer la métaphore. Sur scène, le conseiller d’Etat a expliqué combien Venise et Gênes avaient à cette époque connu des sorts différents. La première connaissant le déclin par son choix de se centrer sur la force du bras et l’espace méditerranéen, tandis que la seconde entamait un formidable développement par son choix de la force du vent et l’essor au-delà des colonnes d’Hercule (de Gibraltar). Et le conseiller d’Etat de faire l’analogie avec la situation actuelle des villes qui doivent faire le choix de l’innovation et de l’ouverture. Et de déplorer celles qui craignent l’essor du digital ou manquent d’ambition dans le domaine. Pierre Maudet a aussi évoqué différents apports concrets du numérique, dans le dynamisme économique, dans l’efficacité administrative ou encore dans la sécurité. Il a également promis cette année encore un agenda technologique chargé pour le Canton de Genève.

AiM Services et Prodibi remportent les premiers Digital Awards

Outre ces intervenants particulièrement éloquents, la Digital Night, animée par Mireille Jaton, était aussi et surtout l’occasion de remettre les premiers Digital Awards. Comme la soirée, ce prix récompensant des projets particulièrement innovants, est l’un des piliers du Digital Circle, une initiative lancée en 2015 par ICTjournal avec le soutien d’EY et qui regroupe des CIO romands désireux de s’engager pour l’innovation numérique.

Pour cette première édition, les jurés du Digital Award ont récompensé un projet et une start-up.

AiM Services a ainsi remporté un Digital Award pour son projet de livre interactif destiné à l’Ecole d’Horlogerie de Genève. La société a développé une application pour tablette permettant aux étudiants de l’école de visualiser de manière interactive des modèles horlogers 3D et de consulter des documents pédagogiques. Le jury du Digital Award a également tenu à féliciter les projets d’Artionet (guichet virtuel pour le Canton du Jura) et de Simnet (plateforme de gestion et d’optimisation des infrastructures pour Téléverbier).

Du côté des start-up, c’est Prodibi qui a remporté un Digital Award. La jeune pousse basée à Genève a développé un viewer HTML permettant d'afficher des images en haute résolution avec une grande performance directement dans un navigateur web. Une solution particulièrement intéressante pour le secteur du luxe également récompensée il y a quelques semaines lors de l'événement «Decoded Fashion Milan». Là aussi, les jurés ont tenu à souligner les qualités de Scantrust, une start-up basée à l’EPFL, qui a développé une solution contre la copie et la contrebande.

Vu le succès de la soirée, ICTjournal et EY ont promis la poursuite de l’initiative Digital Circle. D’autre meet-up entre CIO et start-up sont agendés, une nouvelle compétition pour le Digital Award, et il y aura sans aucun doute une nouvelle Digital Night en janvier 2017…

La première Digital Night s’est tenue jeudi soir au Pavillon Sicli à Genève, en présence d’une centaine d’invités représentant la diversité des acteurs de l’innovation numérique en Suisse romande. L’occasion de rencontres inédites et d’échanges fertiles entre des start-up, des fournisseurs IT, mais aussi des acteurs de la promotion économique, des professeurs et des étudiants et un grand nombre de CIO d’entreprises de la région et de tous secteurs.

L’innovation, de Venise à Gênes

En guise de mise en bouche, les convives ont pu assister à la présentation de Frédéric Kaplan, Professeur à l’EPFL et responsable du Laboratoire d’humanités digitales qui a captivé l’audience avec la Venice Time Machine. Un projet né du rêve de disposer d’un slider permettant de remonter dans le temps, aussi facilement que l’on fait défiler une vidéo. La Venice Time Machine est ainsi un vaste projet déployant et développant un arsenal de technologies digitales pour numériser l’immensité des archives de la Cité des Doges, en reconnaître les contenus et surtout expliciter des liens entre les personnes ou les lieux cités au fil de l’histoire, pour au final recréer en quelque sorte le Facebook de Venise en 1500!

Quelques minutes plus tard, Pierre Maudet s’est amusé à filer la métaphore. Sur scène, le conseiller d’Etat a expliqué combien Venise et Gênes avaient à cette époque connu des sorts différents. La première connaissant le déclin par son choix de se centrer sur la force du bras et l’espace méditerranéen, tandis que la seconde entamait un formidable développement par son choix de la force du vent et l’essor au-delà des colonnes d’Hercule (de Gibraltar). Et le conseiller d’Etat de faire l’analogie avec la situation actuelle des villes qui doivent faire le choix de l’innovation et de l’ouverture. Et de déplorer celles qui craignent l’essor du digital ou manquent d’ambition dans le domaine. Pierre Maudet a aussi évoqué différents apports concrets du numérique, dans le dynamisme économique, dans l’efficacité administrative ou encore dans la sécurité. Il a également promis cette année encore un agenda technologique chargé pour le Canton de Genève.

© Netzmedien AG 2016
La reproduction ou la diffusion de tout ou partie d’articles, d’images ou de publicités est formellement interdite sauf autorisation expresse de l’éditeur.

Source URL (Extrait le 27.09.2016 15:47):

http://www.ictjournal.ch/News/2016/01/15/Linnovation-numerique-a-la-fete-lors-de-la-premiere-Digital-Night.aspx