08.01.2016 16:37 (Dominique Filippone / LeMondeInformatique.fr )
Disponibilité

AWS a été indisponible pendant seulement 2h30 en 2015

AWS a totalisé sur ses 4 principaux services cloud 56 incidents pour une durée d'indisponibilité de 2h30.
AWS a totalisé sur ses 4 principaux services cloud 56 incidents pour une durée d'indisponibilité de 2h30.
D'après CloudHarmony, spécialisée dans la mesure de la performance cloud, Amazon Web Services arrive en tête des fournisseurs ayant connu un temps d'interruption de service le moins long sur l'année écoulée. Alors qu'AWS a enregistré une indisponibilité annuelle de 2h30mn, celle d'IBM Softlayer a atteint 17 heures.

Une analyse portant sur les interruptions des services cloud en 2015 par CloudHarmony a montré qu'en dépit de fournir l'offre cloud la plus importante sur le marché, AWS a connu le moins de temps d'indisponibilité parmi les plus grands fournisseurs mondiaux. Appartenant au Gartner, CloudHarmony surveille l'état des services cloud en faisant tourner des instances cloud public et en les pingant constamment.

Au cours de l'année écoulée, CloudHarmony a comptabilisé 56 incidents concernant AWS sur 4 de ses principaux services - serveur, stockage, réseau et noms de domaine - pour un temps d'indisponibilité globale de 2 heures et 30 minutes. En comparaison, Microsoft Azure et Google Cloud Platform ont chacun respectivement rencontré 71 et 167 incidents, pour 10h49mn et 11h34mn d'indisponibilité. La méthodologie de CloudHarmony ne comptabilise cependant pas l'ensemble des services cloud d'un fournisseur : dans le cas d'AWS par exemple la panne relative à DynamoDB NoSQL (du SaaS et pas du IaaS) qui a été hors ligne pendant plusieurs heures, n'a ainsi pas été prise en compte. Il convient donc de prendre les résultats présentés avec du recul.

Seulement 34 minutes d'indisponibilité pour Joyent aux Etats-Unis

Par rapport à l'année dernière, AWS a amélioré son temps de disponibilité de 30 minutes, tout comme Microsoft Azure (31h11mn) alors que Google Cloud Platform a vu le sien passer de 3h46 en 2014 à 11h34mn en 2015. En queue de peloton, on trouve IBM Softlayer qui a totalisé 17h d'indisponibilité, en amélioration cependant par rapport aux 14h37 de 2014.

AWS, Azure et Google réalisent une bonne performance par rapport au reste du marché et en particulier les acteurs uniquement présents aux Etats-Unis comme Digital Ocean (12h26mn), Rackspace (12h30mn) et CenturyLink (31h29mn). A noter que Joyent, également uniquement disponible aux États-Unis, a réalisé une belle performance en totalisant seulement 15 incidents pour une durée d'indisponibilité inférieure à 34 minutes.

www.LeMondeInformatique.fr

Une analyse portant sur les interruptions des services cloud en 2015 par CloudHarmony a montré qu'en dépit de fournir l'offre cloud la plus importante sur le marché, AWS a connu le moins de temps d'indisponibilité parmi les plus grands fournisseurs mondiaux. Appartenant au Gartner, CloudHarmony surveille l'état des services cloud en faisant tourner des instances cloud public et en les pingant constamment.

Au cours de l'année écoulée, CloudHarmony a comptabilisé 56 incidents concernant AWS sur 4 de ses principaux services - serveur, stockage, réseau et noms de domaine - pour un temps d'indisponibilité globale de 2 heures et 30 minutes. En comparaison, Microsoft Azure et Google Cloud Platform ont chacun respectivement rencontré 71 et 167 incidents, pour 10h49mn et 11h34mn d'indisponibilité. La méthodologie de CloudHarmony ne comptabilise cependant pas l'ensemble des services cloud d'un fournisseur : dans le cas d'AWS par exemple la panne relative à DynamoDB NoSQL (du SaaS et pas du IaaS) qui a été hors ligne pendant plusieurs heures, n'a ainsi pas été prise en compte. Il convient donc de prendre les résultats présentés avec du recul.

Seulement 34 minutes d'indisponibilité pour Joyent aux Etats-Unis

Par rapport à l'année dernière, AWS a amélioré son temps de disponibilité de 30 minutes, tout comme Microsoft Azure (31h11mn) alors que Google Cloud Platform a vu le sien passer de 3h46 en 2014 à 11h34mn en 2015. En queue de peloton, on trouve IBM Softlayer qui a totalisé 17h d'indisponibilité, en amélioration cependant par rapport aux 14h37 de 2014.

AWS, Azure et Google réalisent une bonne performance par rapport au reste du marché et en particulier les acteurs uniquement présents aux Etats-Unis comme Digital Ocean (12h26mn), Rackspace (12h30mn) et CenturyLink (31h29mn). A noter que Joyent, également uniquement disponible aux États-Unis, a réalisé une belle performance en totalisant seulement 15 incidents pour une durée d'indisponibilité inférieure à 34 minutes.

© Netzmedien AG 2016
La reproduction ou la diffusion de tout ou partie d’articles, d’images ou de publicités est formellement interdite sauf autorisation expresse de l’éditeur.

Source URL (Extrait le 30.06.2016 14:06):

http://www.ictjournal.ch/News/2016/01/08/AWS-a-ete-indisponible-pendant-seulement-2h30-en-2015.aspx